Comment neutraliser un vaccin ou neutraliser le vaccin

person Posté par: Salvador LO VOI list Dans: ☼ Santé & Divers Sur: favorite Frappé: 608
Source : https://profidecatholica.com/

Comment neutraliser un vaccin ou neutraliser le vaccin

Quand nous tapons « vaccin », « argile » « charbon » sur notre moteur de recherche, un multitude d’articles mentionnent le processus suivant. Le conseil que j’ai souvent entendu dans l’utilisation de l’argile verte et de ne pas l’utiliser avec une cuillère en métal

Tout d’abord

Préparez à l’avance un cataplasme épais (1cm env.) d’argile verte étalée dans une gaze ou un tissu de 10 à 15cm de côté. Et munissez-vous également d’une bande et/ou de sparadrap, d’un aspi-venin. Préparer ce matériel à l’avance est nécessaire, car il s’agira ensuite d’une course contre la montre. Immédiatement après l’injection, utilisez l’aspi-venin à l’endroit du vaccin pour retirer tout le produit que vous pourrez mais n’y passez pas trop de temps. Vous pouvez par exemple vous rendre aux toilettes du centre pour ce faire. Ensuite posez ce cataplasme, toujours à l’endroit du vaccin, en appuyant suffisamment pour que la pâte soit bien en contact avec la peau. Fixez l’ensemble avec le sparadrap, puis faites un bandage avec la bandelette. Conservez ce pansement au minimum deux heures. Pendant ce temps, le produit sera réabsorbé par l’argile verte

Faire-un-don : https://profidecatholica.com/faire-un-don/

Traitement complémentaire 1

Mais il ne faut pas en rester là et faire preuve de prudence. Complétez cette solution pour vous assurer que tout le venin (vaccin) a été absorbé. Vous pouvez donc ajouter le traitement d’appoint suivant : Utilisez du charbon actif (végétal). Une capsule toutes les 1/2 heures durant la journée. Attention ! La prise du charbon peut réduire ou même annuler les effets des médicaments : donc, si vous avez un traitement médical, ne prenez pas de charbon

Traitement complémentaire 2

De façon générale, surtout si vous ne pouvez pas prendre du charbon actif, il est nécessaire de stimuler temporairement vos défenses immunitaires.-Par mesure de sécurité, on pourra en plus stimuler les défenses par les différentes méthodes qui suivent, au choix ou en association : Chlorure de magnésium : 40 ml de solution pour un adulte, 25 ml pour un enfant, trois fois par jour, le jour de la vaccination et le lendemain : Dissoudre 20 g (environ 9 cuillerées à thé) dans 1 litre d’eau chaude, Boire chaud ou froid à votre convenance, 1 verre 3 heures avant le vaccin, puis un autre 1 heure avant, Ensuite 1 verre toutes les deux heures (sans dépasser 6 verres), Dès le lendemain, buvez 5 verres par jour pendant 4 jours, Conservez le reste s’il y en a au frigo
Garder au frigo. Vous pourriez avoir la diarrhée, mais cela ne durera pas longtemps. Sinon, vous pouvez diminuer un peu les doses. Cette méthode va augmenter considérablement la production d’anticorps qui expulseront les produits toxiques contenus dans le vaccin. Traitement complémentaire 3 Prenez 30 gouttes (dans l’eau) d’extrait de pépin de pamplemousse, 3 fois par jour pendant 2 à 3 jours
L’extrait de pépin de pamplemousse a été découvert en 1980. Son champ d’action s’étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et aussi à un centaine de souches de champignons, de même qu’à beaucoup de parasites unicellulaires. De plus, il stimule lui aussi vos défenses immunitaires (au lieu de les affaiblir comme le font les antibiotiques, les vaccins, la peur, la solitude…)
A l’inverse des antibiotiques, il n’a aucune toxicité, sauf en cas de surdose, comme pour tout ! Attention ! Si vous avez un traitement médical, sachez qu’il inhibe la substance active d’un certain nombre de médicaments. Vous devez impérativement vous renseigner sur ce sujet (internet regorge de ces informations-là)