Le grand bluff de la croissance à tout prix

person Posté par: Salvador LO VOI list Dans: Votre argent Sur: favorite Frappé: 252

Le gouverneur de la banque de France s'est félicité de la reprise de la croissance en France qui pourrait atteindre 1,7% en 2017 (contre 1,1% en 2016)

En parallèle, le déficit public devrait atteindre 3,2% et les dettes privées augmenter de 3% environ

Il faut donc 6,2% de dettes en plus pour espérer une croissance de 1,7% : en 2017 nous allons emprunter 3€50 pour chaque euro dépensé en plus. C'est-à-dire que nous nous engageons à payer 3€50 demain pour avoir le droit d'en dépenser un aujourd'hui

La technologie derrière bitcoin, est une révolution. Vous participez à un projet commun qui est en train de révolutionner internet. √ AIMEZ √ COMMENTEZ √ PARTAGEZ

L'Espagne dont on loue la reprise économique achète, elle, sa croissance 12€ pièce. C'est qu'il faut payer les dettes passées, les importations et les pertes d'activité avant de pouvoir en rajouter

Bien sûr, des banquiers sérieux vous diront que ce n'est pas grave du tout puisque les taux sont à zéro, l'argent est gratuit, on peut donc s'endetter à l'infini. C'est vrai tant que l'argent reste gratuit

Mais cela interdit toute possibilité de la fameuse hausse des taux promise par les banquiers centraux. L'endettement public et privé en France est de 350% du PIB : 1% de hausse des taux corresponde à 3,5% d'intérêt en plus ! Comparé à 1,7% de croissance, c'est la panique assurée. Pourquoi alors promettre une reprise qu'ils savent impossible

C'est qu'il faut vous faire acheter cette reprise

Créer et diffusez sa propre monnaie virtuelle. Vous êtes au bon endroit. La blockchain pourrait entraîner la fin des banques telles que nous les connaissons